Fanny Ukety a le regard franc, la voix posée. Dans son pays, le Congo, on l’appelle « Maman Fanny ». C’est une marque de respect. Même si elle vit à Genève depuis 2003 avec son mari, elle est toujours chez elle au pays. Elle est la « maman », la figure de la femme vaillante, pour bien des femmes de l’Ituri, sa région d’origine.
Tout comme elles, Fanny a connu, la guerre, les camps de personnes déplacées. A plusieurs reprises, elle a tout perdu. C’est la raison pour laquelle, elle a sans doute décidé de relever ses manches, et partir au combat contre la pauvreté pour aider « ses filles », « ses soeurs », les femmes de son pays. Chrétienne engagée, elle a fait sien l’exemple biblique de Néhémie, qui s’est rendu à Jérusalem après l’exil, pour reconstruire la ville.
Il y a dix ans, elle a engagé ses propres économies pour fonder CEMADEF – le centre multidisciplinaire d’appui pour le développement de la femme et de la famille-, une association de microcrédit destinée aux femmes de sa région d’origine. Elles étaient 40 à l’origine, elles sont aujourd’hui 8500 femmes à faire fructifier leur prêt de départ. Grâce au microcrédit et à leur ingéniosité ces congolaises ont les moyens de sortir leur famille de la misère.
Fanny raconte son histoire dans Hors Zone aujourd’hui, mais aussi dans le livre édité par Stop Pauvreté, « Paroles aux femmes ».

Les invités de l’émission

Fanny Ukety

Fondatrice

Fanny UketyFanny Ukety notre invitée, est congolaise de la région de l’Ituri, située au nord-est du pays. Il y a dix ans, elle a engagé ses propres économies pour fonder CEMADEF – le centre multidisciplinaire d’appui pour le développement de la femme et de la famille-, une association de microcrédit destinées aux femmes de sa région d’origine. Elles étaient 40 à l’origine, elles sont aujourd’hui 8500 femmes à faire fructifier leur prêt de départ. Grâce au microcrédit et à leur ingéniosité ces congolaises ont les moyens de sortir leur famille de la misère.

Voir la capsule de cet invité

Lia

Auteur-compositeur-interprète

LiaFaut-il tomber dans le potage de la musique pour percer en Suisse ? Félicien Donzé, alias Lia en est un exemple vivant. Quand on commence à monter sur scène à 14 ans, à 24 ans à peine, on a logiquement… déjà dix ans d’expérience. Chez lui, la musique, c’est simple comme « Bonsoir ! » Et l’écriture avec. Mais tout ça se travaille, faut pas croire. Ce printemps, entouré de musiciens à la hauteur de son charisme, Félicien Donzé sort un troisième album et nous offre une petite expérience Hors Zone juste avant.

Voir la capsule de cet invité

Cette émission présente un employé de l’ONG ASSAFI

ASSAFI

ASSAFIDepuis 2005 ASSAFI – association d’appui aux femmes ituriennes – basée à Meyrin, appuie les activités du CEMADEF qu’elle représente en Suisse. ASSAFI est membre de la Fédération Genevoise de Coopération (FGC) et d’Interaction.

Où ?

Le CEMADEF est actif au nord-est de la RDC, dans le district de l’Ituri. Il compte sept centres basés à Bunia, Aungba, Aru, Mahagi et Nyankunde. L’ouverture de nouveaux sites est prévue annuellement d’ici 2016.

Comment ?

Les bénéficiaires du CEMADEF se réunissent chaque mois pour participer au programme de formation de l’organisation, rembourser leurs prêts, rencontrer leur superviseuse et évaluer leurs activités. Lors des formations, les membres apprennent comment diriger leur petit commerce, maintenir une bonne hygiène à la maison, gérer les conflits, préparer une alimentation saine, éduquer les enfants, faire valoir leurs droits, etc. Chaque centre est autonome et placé sous la responsabilité d’une équipe locale compétente.

Le projet à soutenir proposé par Fanny Ukety

Pour soutenir la pérennité des 7 centres initiés par Fanny en Ituri, ASSAFI, organise une exposition durant un mois entier. Du 6-29 mars, 21 artistes romands exposent plus de 70 œuvres (peintures, sculptures, photos) au CIP de Tramelan. Toutes sont offertes à ASSAFI pour récolter des fonds en faveur des activités de microcrédit du CEMADEF en Ituri.

Si vous voulez contribuer au microcrédit, un don est le bienvenu !