La trajectoire de David Wulliamoz me ressemble un peu. Il y a une vingtaine d’années, en sortant du lycée, il s’est engagé dans la voie d’études universitaires: en droit tout d’abord pendant trois ans….Il portait en lui, sans en avoir véritablement conscience, un idéal de justice, et l’envie d’un monde plus équitable. Mais l’idéalisme a cédé le pas au pragmatisme: pour changer les choses, il fallait d’abord comprendre comment l’argent et l’économie fonctionnaient…David a entrepris de Hautes études commerciales à l’Université de Lausanne.

Les études ont passé mais l’avenir professionnel restait flou malgré tout. Qui pouvait bien avoir besoin d’un informaticien de gestion? En quête d’un emploi. une petite annonce dans les journaux a retenu son attention: Compassion, un association confessionnelle internationale active dans le parrainage d’enfants défavorisés démarrait sa branche suisse. Elle était alors à la recherche d’un informaticien. Au travers des quelques lignes qui décrivaient le poste, David a pressenti qu’il pouvait apporter quelque chose: le désir de changer le monde était toujours là, l’association avait besoin de quelqu’un qui pouvait aussi faire évoluer son poste et gérer des projets, à terme, accepter l’aspect pionnier de la mission.

Au début, il s’était dit qu’il ne resterait peut-être pas longtemps: mais il y avait tant à faire. Ses voyages sur le terrain, au Guatemala et au Sri Lanka, ont fini d’incarner son désir d’améliorer le monde: les enfants qu’il a rencontrés, les programme d’éducation et d’aide au développement qui leur permettent de sortir de leur misère ont donné du sens à tout le rôle de logistique et de gestion qu’il remplissait en Suisse. Son engagement professionnel s’est mué en vocation. A l’heure où l’on change de job en fonction de ses envies, voilà dix ans que David est fidèle à Compassion Suisse.

Les invités de l’émission

Fabian Tharin

Compositeur, interprète

Fabian TharinFabian Tharin déteste se battre mais il sera toujours prêt à en débattre. Assis sur des certitudes aussi mitées que la zone industrielle que son Yverdon-Ouest, il bricole en virtuose des chansons tissées de trop grandes questions avec quelques restes de vieux espoirs et raclures de belles illusions. Un tendre provocateur qui ne s’engagera jamais pour rien mais qui s’engagerait immédiatement pour un rien.

Voir la capsule de cet invité

David Wulliamoz

Sous-directeur

David WulliamozAprès ses études en informatique de gestion son avenir professionnel restait flou malgré tout. Qui pouvait bien avoir besoin d’un informaticien ? En quête d’un emploi, une petite annonce dans les journaux a retenu son attention: Compassion, un association confessionnelle internationale active dans le parrainage d’enfants défavorisés démarrait sa branche suisse. Elle était alors à la recherche d’un informaticien. Au travers des quelques lignes qui décrivaient le poste, David a pressenti qu’il pouvait apporter quelque chose.

Voir la capsule de cet invité

Cette émission présente un employé de l’ONG Compassion Suisse

compassionCOMPASSION Suisse est la branche suisse de COMPASSION INTERNATIONAL. Avec environ 6’000 églises sur place, nous encadrons plus de 1,5 millions d’enfants à travers le monde. Bien que 400 millions d’enfants vivent encore avec moins de 1.10 CHF par jour et qu’environ 25’000 enfants meurent encore chaque jour de la pauvreté (80% d’entre eux meurent de causes évitables), nous sommes convaincus qu’il est possible d’éradiquer la pauvreté dans le monde.

Le projet à soutenir proposé par David Wulliamoz

Filtre à eau de CompassionEn plus du parrainage d’enfants, Compassion a également lancé une campagne spéciale afin de résoudre des problèmes spécifiques au moyen de solutions spécifiques.
Cette campagne s’appelle « De l’eau pour les enfants » (WFTC)

Avec 50.- vous pouvez changer la vie d’un enfant grâce à un filtre à eau de Compassion.

Pour avoir plus d’information et soutenir ce projet: https://www.compassion.ch/fr/participer-aider/de-leau-pour-les-enfants.html

2018-12-10T16:28:16+00:00jeudi 1 janvier 2015|Emissions|2 Comments
[title size="3" content_align="left" style_type="default"]2 Comments[/title]
  1. Mermod Philippe 31 mars 2015 at 14 h 20 min - Reply

    Je trouve que la partie du programme avec Fabian Tharin, n’est pas dans le thème et légèrement décalée!

  2. Alicha 1 avril 2015 at 9 h 44 min - Reply

    Comme il déchire Iz!
    Je peux le produire en français?
    Bravo!!!!
    Bise bise aux deux Raphs.

    PS: en effet, c’est exigeant le français !

Leave A Comment